Journal intime d'un pyrénéiste

Journal intime d'un pyrénéiste
"l'aventure est un engagement de l'être tout entier et sait aller chercher dans les profondeurs ce qui est resté de meilleur et d'humain en nous...." Walter Bonatti

samedi 21 septembre 2019

Boucle au lac Bleu, nouveau record personnel

Chiroulet,  lac Bleu,  col de Bareilles,  Chiroulet,  , 14.5kms, 1250m de dénivelés, 


1h55'58 nouveau record personnel .

Après un beau match de rugby ce matin ( je parle d Afrique du Sud,  Blacks pas de l autre...) je file faire cette boucle que j adore mais que pourtant je n ai faite qu une fois cette année.
Quand j attaque je sais clairement que je n y vais pas pour chercher des champignons.  Il y a 7 ans j avais fait 1h56'20 avec un tir à la montée mais une descente de fou puisque  j avais mis 40mns pour faire Col de Bareille- Chiroulet.

Oui mais voilà depuis j ai pris 7 ans et mes jambes aussi...
11'30 à la sortie du bois,  50'30 au lac Bleu (+3' par rapport à mon meilleur temps ), grosse déception,  puis 1h09 au col. Je suis parti sans rien ni eau ni bouffe alors j enchaîne.
La fatigue est là mais je finis quand même en moins d 1h56, ce qui me laisse une bonne marge avec de l entraînement.  En tout cas je me suis bien fait plaisir tant à la montée qu à la descente qui fut laborieuse,  et c est bien ça le principal




samedi 14 septembre 2019

Gourdon, Seil de la Baque oriental, Tusse de Montarqué en boucle


Petite balade aujourd'hui dans le luchonnais pour changer de coin et visiter du pays.

Départ à 6h25 à la frontale des granges d Astau.  Montée classique au lac d Oo en 40mn avant d enchaîner jusqu au col d Espingo en 1h20. Les jambes sont bonnes, je suis seul et le paysage est sublime.  Top.
Je continue jusqu'au Saussat avant  , vers 2075m, de prendre le sentier menant aux Spijeoles.  Bien qu'ayant déjà fait ce pic je n avais pas souvenir de tels blocs. Je commence à en chier.
Petit laquet vers 2720m et là premier mauvais choix  . Je ne regarde pas la carte et me laisse embarquer par les cairns menant aux Spijeoles.  J enrage. Traversée vers 2850m avant de voir enfin l arête Sud du Gourdon. Par une pente raide j y accède directement vers 3000m. Et là 2ème péché d orgueil.  Je vois des cairns face Est mais prends l arête.  Une cheminée plus loin ça ne passe pas.  Retour à 3000 pour revenir dans les dalles qui finalement passent .
En voulant aller trop vite et sans avoir assez bien bossé le topo je me suis planté 2 fois.
10h15 en haut,  3h50 depuis Astau,  rien de glorieux mais bon ...
Là haut ça caille et je ne m attarde pas.

Col des Gourgs blancs puis direction le col du pluviomètre à 2929m. C est bouché mais je file quand même au Seil de la Baque oriental à 3097m. Là suite est dans la purée de pois, je retourne sagement au col. De là je file à la Tusse de Montarqué à 2889m pour ensuite descendre au refuge du Portillon.  Petite pause et retour par la VN jusqu'à la voiture.

Au final 28kms, 2400m de dénivelés et 3 sommets sous un temps froid et maussade en haut qui m aura fait renoncer à quelques sommets.  Belle sortie quand même, l essentiel était de sortir
What else ?

























samedi 7 septembre 2019

Arbizon, Prada, Portaras, Bastan et Pichaley en boucle

Petite balade aujourd'hui en vallée d Aure que je commence à connaître...
N ayant trouvé personne pour m accompagner je décide de partir seul.

Départ à 7h10 des granges de Lurgues direction l Arbizon, en entrée. La pente est raide et constante et je monte bien, doublant peu avant le sommet une traileuse qui prépare la Diagonale des fous. On discute au sommet avant de faire la descente ensemble.
Vers 1650m à l enclos je file vers la cabane d Auloueilh pour les 1000m qui me séparent du Prada. C est un sommet que je connais très bien l hiver mais bcp moins l été. Je galère dans les blocs avant d attaquer la pente finale. Peu avant midi j y suis , et seul. Autour le panorama est à tomber. Des pics , des lacs, des arêtes, que demander de plus...

Vers 12h30 je repars et retrouve facilement le Portarras. Par l arête le col du Bastanet est avalé dans la foulée. Encore 5mn de pause et direction le pic de Bastan à 2715m . Aucune difficulté il est à peine 13h et j en suis déjà à mon 4ème pic.
Je prends le temps de discuter avec un montagnard de 76ans et repars. Du col, je retrouve à flanc la Hourquette de Cadérolles avant de descendre vers le lac de Batbielh que je n ai jamais visité. Ici on est dans le Néouvielle et ça se voit. Des lacs splendides entre le bleu et le vert, des pins à crochets et tout autour des sommets. Un petit air de paradis.

Je continue direction le col de Bastan vers 15h10 puis le Pichaley par l arête. C est le 5ème sommet qui a pour moi une signification particulière et là l émotion me submerge. Je crie mais il n y a personne qui me réponde, le temps passe mais la blessure est profonde...

Retour au col puis à la cabane d Auloueilh. Je retrouve la voiture vers 17h10 après 5 sommets, 3150m de dénivelés, 30kms et beaucoup, beaucoup d émotion...

Une journée riche...
What else ?