Journal intime d'un pyrénéiste

Journal intime d'un pyrénéiste
"l'aventure est un engagement de l'être tout entier et sait aller chercher dans les profondeurs ce qui est resté de meilleur et d'humain en nous...." Walter Bonatti

lundi 30 juin 2014

Mounherran ( ou Mount Herrant) en boucle: voies Poulou et Ledormeur

Une belle petite balade bien sauvage pour reprendre la rando quoi de mieux?
Dispo ce lundi et profitant d'un des rares jours de beau temps de la semaine on décide, Lionel et moi, de sortir. Plusieurs balades possibles, la Grande Arcizette ou le Crabounouse par le cirque du Lits mais avec une jambe toujours convalescente difficile de faire 1800m de D+ . On part alors sur le Mounherran, un sommet à 2783m au dessus de l'hôtelerie du Maillet à Troumouse.
Départ tôt, vers 7h30, et direction une sente qui file vers le Nord. Vers 2000m on repère les rochers de Chourrugues qu'il va falloir longer puis contourner.

Une sente passe d'abord dans des éboulis puis sur des filons d'ophite avant de rejoindre des pelouses pentues qu'il faut remonter. A la limite entre l'herbe et la roche on file sur la gauche en traversant un ruisseau. Une vire nous y aide car là, la chute est interdite. On retrouve ensuite des pentes en herbe que l'on remonte, plutôt sur la droite avant d’apercevoir le col à 2606m. Ce dernier ce rejoint assez facilement d'ailleurs. La vue sur Estaubé et Gavarnie est magnifique

Petite pause avant d'attaquer la crête. Cette dernière est très facile, ça passe partout ou presque et on rejoint très vite le sommet vers 10h.

Pour la descente on décide de passer par la voie Ledormeur. Le départ est très simple et cairné. On file sur la crête pendant 30m avant de passer versant Ouest pour passer le "ressaut du Mounherran". Arrivés à une brèche on lit mal le topo et on file vers l'Est. Le terrain est schisteux et les feuillés se délitent, rien ne tient. On fait donc demi tour avant de rejoindre l'autre versant et ses terrasses, bien plus accueillantes.  Une sente nous ramène ensuite sur le fil de la crête, facile. Là encore une fois au lieu de continuer sur la crête  pour ensuite prendre pied dans le vallon du Grand Gabiédou on file un peu trop tôt versant Est. Conclusion une barre rocheuse qu'il va falloir franchir pour retrouver notre chemin. On descend de 200m avant de prendre un passage raide mais qui passe sans la corde. Une fois passée cette difficulté il ne nous reste plus qu'à louvoyer dans le vallon en suivant les cairns, d'abord en filant sur la droite, puis, en traversant les ruisseaux , en repartant sur la gauche. Finalement à 12h15 on est de retour à la voiture.

Une belle petite rando de reprise, la rééduc façon Lolo, même si ma jambe n'est pas entièrement guérie. Et encore une avec Lionel!!!































2 commentaires:

  1. Salut, Laurent,

    Eh bien ça doit faire du bien de reprendre après quelques semaines d'inactivité et en plus sur un chouette sommet. Lundi j'étais aussi en montagne en vallée d'Aspe dans un merveilleux cadre.
    Je vois que ta jambe va mieux et c'est tant mieux
    A un de ces jour en montagne peut être.

    Florent.

    RépondreSupprimer
  2. Salut Flo
    Merci pour ce commentaire, effectivement ça fait énormément de bien de pouvoir crapahuter de nouveau en montagne, même si hier j'avais l'impression d'avoir fait 3000m de D+!!!! J'ai vu ta sortie sur Pteam au pic d'Aspe, déjà tenté, effectivement un beau sommet. Moi je pense y retourner vendredi mais peut-être pour du canyon. Au plaisir en tout cas. A bientôt

    RépondreSupprimer