Journal intime d'un pyrénéiste

Journal intime d'un pyrénéiste
"l'aventure est un engagement de l'être tout entier et sait aller chercher dans les profondeurs ce qui est resté de meilleur et d'humain en nous...." Walter Bonatti

lundi 2 novembre 2015

El Tobazo, Valle de Canfranc, 6a, 5b obli, 450m , D+

Une superbe voie hier sortie avec Patrick et la découverte d'un site de grimpe qui va vite devenir un classique s'il ne l'est déjà malgré les ouvertures récentes des voies, puisque celle qu'on a faite, bien qu'étant la plus "ancienne " du sommet n'a été ouverte qu'il y a deux ans à peine.

Direction donc Canfranc hier matin après avoir pris Patrick à Pau , où est situé le départ de cette magnifique voie. Dès la route on aperçoit la face et on commence à deviner les voies.
Après seulement 30mns de marche on est déjà au pied de "Valle de Canfranc " marquée par un rond orange et un liserer orange .
10h15 on attaque la voie, enfin Patrick!!

Première longueur facile qu'on enchaine avec la seconde en IV+. C'est de la grimpe sur cannelures très fine autant dire que pour moi qui ne suis pas habitué ça surprend surtout pour un IV+!!!
Finalement Patrick enchaine les deux longueurs suivantes , L3 et L4 du même style , toujours de la grimpe très fine sur cannelures avec un rocher qui se redresse petit à petit.

L5, même style que les 4 premières avec une traversée fine vers la droite où en faisant le malin je me viande lamentablement , heureusement rattrapé par mon équipier.

L6 est un mur raide en 6a avec peu de prises mais bcp de points. Il faut plutot passer à gauche avant de revenir sur la droite. Patrick sort cette longueur comme un pro, pas moi. Sans doute paralysé par le fait purement psychologique que ça soit du 6a je m'y prends comme un manche pour sortir le premier pas. La suite vers la droite est plus facile.

L7 est encore de la dalle en IV+ avant la traversée vers la droite. A partir de là la grimpe change et devient plus physique avec des dièdres et des bons bacs.
Un pas de dalle en V+  ( plutot du 6a pour Patrick qui a du tirer au clou) dans L9 avant de retrouver des dièdres avec de bonnes prises. On reste dans le IV+/V- et je me régale. De la grimpe plaisir  le tout avec un temps de rêve quel pied!!

On groupera L12/13 et L14/15 pour finir au sommet vers 14h.

Descente par la station ensuite où l'on coupe sur la gauche pour retrouver le GR que l'on perdra encore... Finalement vers 15h on est à la voiture après une superbe journée

En conclusion une voie superbe, très bien équipée où chaque passage plus difficile peut se faire en tirant. Une grimpe variée , tantot fine, tantot physique dans un cadre magnifique et une escalade faite dans une superbe ambiance.
On retiendra deux phrases cultes:
PT: " Laurent tu ne vas pas aimer c'est de la dalle"
LP: " La Grande Histoire des Pyrénées ne retiendra pas que j'ai lamentablement tiré au clou!!"

A refaire donc!!

























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire