Journal intime d'un pyrénéiste

Journal intime d'un pyrénéiste
"l'aventure est un engagement de l'être tout entier et sait aller chercher dans les profondeurs ce qui est resté de meilleur et d'humain en nous...." Walter Bonatti

samedi 24 juin 2017

Géougue d'Arre et Hautafulhe en boucle

Il ne me restait que deux sommets principaux à faire dans le secteur, et depuis aujourd'hui ils sont accrochés à mon C.V.

Pärti pour faire la rando seul, Fred Larrede se joint à moi suite à un post sur fb. Je ne connais pas bcp de monde capable de faire cette boucle que j'ai en tête et qui me permet, en une sortie, longue et technique, de faire ces deux sommets en passant par le lac d'Ausseilla que je ne connais pas non plus.

Départ à 6h45 dans la brume. A Lourdes et Tarbes il pleuvait et sans Fred Larrede je n'aurai pas tenté. Pourtant, en montant vers Bouleste à partir de 1500m le brume se dégage et laisse place à un franc soleil... la journée sera belle. Montée à Bouleste en 50mn et direction ensuite le col d'Uzious. Là l'ours cycliste a du se faire piquer par une vilaine mouche car peu avant le col il accélère comme un fou.. 18/19m/mns.... Moi j'adore ça et on finit par se tirer la bourre comme des gamins sur la montée finale du col... Bouleste/ Col d'Uzious en 40mn alors j'avais compté une heure et deux depuis le départ... Là la suite de l'itinéraire se dévoile encore jusqu'à la Hourquette d'Arre. Un névé est pile dans le talweg mais il est peu pentu et ça passe très bien même en trail. Hourquette puis crête jusqu'au sommet de la Géougue d'Arre .

Petite pause avant la descente

Dans mes projets je pensais repasser par la Hourquette mais Fred lui veut couper direct dans la face Sud. C'est très raide et le rocher est pourri mais on tente...On retrouve l'arête Sud qu'on franchit par plusieurs cheminées et le vallon d'Ausseilla. On passe sous le col puis on contourne la Gargante avant de filer vers le lac, atteint facilement.

De là on vise la cheminée la plus à gauche qui finit par un col herbeux. C'est raide et dans des éboulis fins puis plus grossiers sur la droite mais j'avance bien. On remonte une rigole formée par un écoulement quasiment jusqu'au col mais au lieu de sortir par l'herbe je choisis de prendre une cheminée ( en fait il y en a plusieurs). Mon but est de prendre celle située le plus à gauche pour tenter de sortir directement au sommet du Hautafulhe et éviter ainsi la crête de Monges que je ne connais pas... On part donc un maximum sur la gauche avant de retrouver la crête;. Celle-ci est en fait facile par son versant sud et ne présente quasiment aucune difficulté . De la crête , deux ou trois passages d'escalade facile et on arrive au sommet. Il est 11h15 à peine..

Petite pause avant de descendre direct vers le laquet supérieur de Pouey Laün où notre ami l'ours prendra un bain.
Vers 12h30 on repart pour retrouver l'itinéraire classique de montée au lac , et le sentier que l'on ne quittera plus...
13h50 voiture après un petit 2000m de déniv et deux sommets que je ne connaissais pas, le tout en faisant une magnifique boucle et en passant par des lacs... what else?
























































































4 commentaires:

  1. Salut,
    J'adore ce secteur sauvage on y avait été ensemble pour faire le sanctus d'ailleurs, j'étais au Géougue d'Arre la semaine dernière en passant par la crête de la Mule qui est en rocher friable
    A plus coureur des Pyrénées.

    Florent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je m'en souviens.. J'espère que tu randonnes autant et fais toujours de belles photos... au plaisir de se recroiser. A plus l'ami

      Supprimer
    2. Je randonne un peu moins car avec un enfant il faut être plus présent mais c'est un joli rôle aussi. J'arrive a concilier les deux donc c'est super. Pour les photos tu peux toujours les voir sur mon petit blog.
      A un de ces jours.

      Supprimer
  2. J'ai vu tes photos sur Pteam, toujours superbes comme d'habitude. A bientôt

    RépondreSupprimer